Un projet de renforcement des capacités

NHNAI est un projet de renforcement des capacités coordonné par Unité de Recherche Confluence: Sciences et Humanités à l’Université Catholique de Lyon (UCLy) sous l’égide de la Fédération Internationale des Universités Catholiques (IFCU). Son objectif global estd’habiliter tous les acteurs concernés des domaines des Neuroscience (NS) et de l’intelligence artificielle (IA) à aborder le vaste éventail de questions éthiques impliquées dans les développements en cours au sein de ces domaines.

NHNAI repose sur l’observation que, bien que très évoquée dans les principes et lignes de conduite éthiques, la notion d’humain ou d’humanisme (la question de ce que cela signifie d’être humain, qui sommes-nous et qui devons-nous être à l’heure des NS et de l’IA) reste un point aveugle.

Sous l’égide de

IFCU

La Fédération Internationale des
Universités Catholiques

Coordonné par

Unité de Recherche Confluence : Sciences & Humanités

Université Catholique de Lyon

L’humanisme, une notion fondamentale pour l’éthique

Au lieu d’adresser directement les questions éthiques soulevées par les développements récents dans l’IA et les NS, NHNAI a l’intention d’explorer le point aveugle de l’humanisme. En fait, plusieurs questions fondamentales associées à cette notion d’humanisme se trouvent à l’arrière-plan du questionnement éthique sur les défis que posent l’IA et les NS:

  • L’intelligence n’est-elle pas l’une des caractéristiques essentielles de l’être humain ? Que devient l’identité d’une personne au regard des possibilités technologiques de neuromodulation (jusqu’à la modification des émotions et de la personnalité des personnes)? Ne sommes-nous que des machines ? Notre destin est-il de devenir obsolète et laisser la place aux post-humains ou aux superintelligences artificielles? Les NS et l’IA vont-elles transformer l’essence même de l’humanité, et si oui, comment et vers quoi ?

Le lien entre l’éthique et l’humanisme peut même devenir plus direct et frappant:

  • Comment parler fructueusement d’IA centrée sur l’humain sans ouvrir cette boîte noire de l’humanisme ? Quel est cet épanouissement humain que les nouvelles connaissances et technologies (comme les NS et l’IA) devraient servir ? Qu’est-ce que cela pourrait signifier dans le domaine de la prise de décision assistée (voire intégralement pilotée) par l’IA ? Lorsque l’on réclame l’humain dans la boucle ou sur la boucle, que signifie le terme humain ? Dans quel sens pourrait-on parler d’IA prenant de meilleures décisions que les humains ?

En savoir plus sur l'humanisme et l'éthique

Favoriser la réflexion sociétale

Ces questions difficiles que le projet NHNAI vise à aborder exigent évidemment de rassembler l’expertise de nombreuses disciplines universitaires différentes (allant de l’informatique à la sociologie ou la philosophie). Mais ce sont aussi des questions de société appelant au débat dans l’agora avec tous les acteurs concernés. C’est pourquoi, NHNAI s’appuie sur un réseau international d’universités catholiques et de communautés d’acteurs pour mener des débats collectifs sur ces questions avec le soutien d’éclairages académiques pertinents.

Globalement, le projet NHNAI se déroulera en quatre phases distinctes :

  1. Co-construire les questions les plus urgentes à débattre avec les communautés d’acteurs concernés et rassembler les connaissances universitaires pertinentes.
  2. Soumettre les contenus produits pour apporter des contributions et éclairages lors des débats collectifs avec les communautés d’acteurs à travers des ateliers en face à face ou des débats en ligne.
  3. Collecter les résultats et les diffuser sous une forme agrégée au niveau de la société au sens large, en vue d’informer la réglementation éthique et l’élaboration des politiques (notamment par des recommandations et des livres blancs).
  4. Mettre en place une infrastructure qui permettra de poursuivre cette mission de renforcement des capacités éthiques dans les années à venir.

Pour favoriser le renforcement des capacités éthiques parmi les participants à la réflexion sociétale, NHNAI s’appuie sur CartoDEBAT, une entreprise mêlant civisme et technologique offrant une plateforme de dialogue citoyen conçue à l’aide de collaborations scientifiques lors de projets éducatifs et d’études R&D sur l’environnement.

Dans NHNAI, la platforme sera utilisée pour exploiter les premières contributions produites lors des ateliers en face à face (organisés par des universités partenaires dans 8 pays) et donnera l’opportunité à des communautés élargies de participants de contribuer en ligne à la réflexion sur l’humanisme à l’heure des neurosciences et de l’IA.

En savoir plus sur le renforcement des capacités éthiques dans NHNAI

Le réseau NHNAI

Sous l’égide de la Fédération Internationale des Universités Catholiques, le réseau NHNAI réunit plusieurs établissements catholiques d’enseignement supérieur :

  • Université Catholique de Lyon – France (coordinateur)
  • Fédération Internationale des Universités Catholiques – France
  • Université Catholique de Lille – France
  • Université Libre Maria Ss. Assunta di Roma (LUMSA) – Italie
  • Université de Namur – Belgique
  • Université Catholique du Portugal – Portugal
  • Université Catholique Pontificale du Chili – Chili
  • Université Catholique de l’Afrique de l’Est – Kenya
  • Université Catholique de Fu Jen – Taiwan
  • Université Santa Clara – EU
  • Université Notre-Dame (ND) – EU
En savoir plus sur le réseau NHNAI

Organisation du projet NHNAI

Le premier cycle d’opérations de NHNAI se déroule de Janvier 2022 à Août 2025. Il se déroule en 4 activités principales :

  • L’activité 1 générera une interconnexion entre les différents acteurs académiques et extra-académiques impliqués dans le projet. Un atelier scientifique réunira des experts académiques du réseau NHNAI (mars 2022). Des ateliers locaux de définition des problèmes avec les communautés d’acteurs de la société dans les différents pays permettront de co-construire les questions les plus urgentes à débattre (mai 2022).
  • L’activité 2 sera consacrée au renforcement de la capacité de ces acteurs à réfléchir sur les questions éthiques associées à l’IA et aux NS par une réflexion collective sur l’humanisme à l’heure des NS et de l’IA. Cela reposera sur deux vagues de débat collectif entre les communautés impliquées (février-avril 2023 et novembre 2023-janvier 2024) sur des questions identifiées et co-construites lors de l’activité 1. Chaque vague sera initiée par un atelier en face à face et poursuivie par un débat en ligne.
  • L’activité 3 assurera l’analyse du matériel produit lors de la réflexion collective de l’activité 2 et la diffusion de ses résultats. Cela inclura notamment l’élaboration d’un livre blanc rassemblant des recommandations pour une réglementation éthique de l’IA et des NS. Les résultats de NHNAI seront également partagés et mobilisés par les partenaires industriels. L’activité 3 impliquera également une mise en réseau académique débouchant sur plusieurs publications et une conférence internationale « Le nouvel humanisme à l’heure des neurosciences et de l’intelligence artificielle » (novembre 2024).
  • L’activité 4 veillera à ce que le projet NHNAI soit adaptable, sensible à l’apprentissage, avec une amélioration et une diffusion de sa méthodologie de renforcement des capacités éthiques. Un doctorant explorera les principales conditions de possibilité du renforcement des capacités éthiques parmi tous les acteurs concernés dans le cadre d’une approche intégrale ancrée dans l’expertise universitaire. Un séminaire périodique sur ce sujet sera organisé. Des lignes directrices seront élaborées pour concevoir des produits de formation à destination des acteurs et des facilitateurs de la réflexion éthique collective dans le cadre d’une approche intégrale.
En savoir plus sur l'agenda et les résultats de NHNAI

Rencontrez notre équipe de coordination

Pour assurer le succès de l’opération, NHNAI repose sur une solide équipe de coordination qui, en plus du coordinateur du projet et de l’ingénieur de recherche, comprend un responsable pour chacune des 4 activités du projet NHNAI.

Mathieu Guillermin
Mathieu GuillerminCoordinateur de NHNAI et responsable de l'activité 4
Mathieu est enseignant-chercheur et maître de conférences à l’unité de recherche Confluence : Centre de Recherche en Sciences et Humanités à l’Université Catholique de Lyon. Il est titulaire d’un doctorat en physique et d’un doctorat en philosophie. Il étudie les questions philosophiques et éthiques liées aux nouvelles technologies, notamment dans le domaine de l’IA. Il explore également les questions épistémologiques soulevées par l’articulation de diverses formes de rationalité (entre disciplines académiques, mais aussi avec des rationalités extra-académiques ou de sens commun).
Fabio Macioce
Fabio MacioceResponsable de l'activité 1
Fabio Macioce est professeur de philosophie du droit à LUMSA. Ses recherches portent notamment sur le pluralisme et la bioéthique, ainsi que sur les neurosciences et le droit.
Maria-Laura Moreno-Sainz
Maria-Laura Moreno-SainzResponsable de l'activité 2
Maria-Laura est enseignante-chercheuse à l’unité de recherche Confluence : Centre de Recherche en Sciences et Humanités à l’Université Catholique de Lyon. Elle est sociologue, politologue et interprète. Ses recherches portent sur les thèmes des représentations sociopolitiques et de l’interculturalité. Depuis 2018, elle est membre de la chaire UNESCO  » Mémoire, cultures et interculturalité. « 
Montserrat Alom
Montserrat AlomResponsable de l'activité 3
Montserrat est directrice du CIRAD à la Fédération internationale des universités catholiques. Elle est également chercheuse associée au CEPED-IRD/Université de Paris. Elle est titulaire d’un doctorat en sociologie des sciences (spécialisé dans le financement et l’évaluation de la recherche, les politiques de recherche pour le développement, l’internationalisation de la recherche et la coopération scientifique internationale), de 2 maîtrises en sociologie et en relations internationales, d’un DESS en gestion de projet et d’un DU en coopération internationale.